• Laetitia Happy Family

Rentrer après une longue journée de travail.



On demande souvent aux mamans comment gèrent-elles une journée entière avec plusieurs enfants en bas âge, qu’elles travaillent ou qu’elles soient mère au foyer (ce qui est pour moi exactement pareil).

Mais quant est il du papa?


Perso, je me lève tous les jours à la même heure que mon épouse, non pas pour m’occuper des enfants mais pour filer au travail. 


Je laisse ma femme avec 3 monstres (avec mes 3 enfants pardon), et je sais très bien qu’elle va avoir une tache de travail aussi dure que la mienne, peut être même plus intense et fatigante que la mienne.


En rentrant d’une longue journée de travail, un travail qui m’impose beaucoup de responsabilités, énormément de clients à gérer, un travail souvent épuisant tant physiquement qu’intellectuellement, il m’est pourtant impossible de m’allonger sur le canapé et de dire à mes enfants qui veulent jouer avec moi, puisqu’ils ne m’ont pas vu de la journée, et à mon épouse: « je suis fatigué ».


Les enfants sont tous jeunes, n’ont pas encore cette compréhension que papa travail dur et qu’il est exténué pour s’occuper d’eux. Ce ne sont que des enfants qui ont besoin autant de papa que de maman.


Quant à ma femme, qui s’est levée sûrement dans la nuit pour un tracas nocturne d’un de nos enfants (cauchemars, soif ou petites maladies) sans que je ne l’entende, qui a dû profiter de leur sieste (si ils ont été coopératifs pour en faire une) pour nous préparer un bon repas, veiller à ce qu’aucun membre de la famille ne manque de linge propre, qui a dû, la connaissant, s’assurer que la maison reste propre (bon moi je m’en fou de l’évier qui déborde ou du sol plein de miette, mais connaissant son côté maniaque c’est souvent plus fort qu’elle!) et qui a dû gérer toutes les paperasses administratives du foyer en retard, il est hors de question que je lui dise que je suis très fatigué par cette journée éreintante.


Être maman au foyer c’est un job à plein temps sans vacances ni jours fériés, sans pause de plus de 30 minutes, sans nuits complètes jusqu’au minimum, l’adolescence.

Un enfant, des enfants ça se fait à deux. 


Une maison, un foyer ça se construit et s’entretient à deux (a 5 aussi, des qu’ils auront tous l’âge de nous aider, chacun participera à la vie de la maison, ménage ou rangement inclus).


J’encourage vraiment tous les papas à en faire autant, aider en rentrant, par exemple le repas, pourquoi ça ne serait pas à moi de le préparer pour ce soir? (Bon étant un piètre cuisinier, rentrer avec des pizzas ou un mcdo ça fait plaisir, peut être même plus à la maman qui ne cuisinera donc pas).


Prendre le temps de faire le bain aux enfants, jouer avec eux, les coucher en leur racontant des histoires. Déjà ça aide votre partenaire, et puis ce sont des moments uniques à partager avec vos enfants, de merveilleux souvenirs pour eux et vous.


J’encourage surtout, toutes les familles, à inculquer ces valeurs à leur enfants, ne dit-on pas que les enfants reproduisent les actes de leur parents? 


Papa de la happy family.

© 2019 Laetitia Happy Family, Tous Droits Réservés.