• Laetitia Happy Family

La fin du Cododo en douceur


Ça y est c’est bel et bien fini ! Mon petit a pris un nouvel envole, celui de réussir à s’endormir seul, sans cris et sans stress dans son petit lit à barreau collé juste là, à côté de mon lit.


Oui ! On a dit fin du cododo mais pas de la grande séparation pour la nuit encore !


C’est le premier cododo aussi long que j’ai fait avec un de mes bébés. Initialement j’ai toujours arrêté le cododo dès lors de l’arrêt de l’allaitement et uniquement si bébé faisait ses nuits. 

Pour mon aîné cela a duré 2 mois, pour mon second quasiment 5 mois.

Mais pour mon dernier-né, le cododo s’est étendu jusqu’à ces 11 mois. 

Pourquoi aussi tard pour lui ? Impossible de l’expliquer. Depuis la naissance, j’ai remarqué une très grande différence avec ses frères. Il est accroché à moi. Il déteste me voir quitter la pièce et se met dans des états de stress et d’hurlements s'il ne me voit pas proche de lui aux siestes ou la nuit. 

J’avais essayé déjà à maintes reprises de le mettre dans un lit à barreaux. Un coup près de moi, un coup un peu plus loin. J’avais même tenté l’expérience de le mettre dans sa chambre, mais bon là, je l’avoue, c’était moi qui n’étais pas bien !


Cela ne nous a jamais dérangé le cododo avec nos petits. Il arrive même encore aujourd’hui, que nos aînés de 3 ans et 4 ans dorment avec nous s'ils en ont besoin. 

Mais passé 11 mois, je me suis dit que ça y est, il fallait aussi que bébé sache qu’il peut tout aussi bien faire dodo dans son lit et que maman n’est vraiment pas loin, juste au cas où. 


Le déclic a eu lieu lors de nos dernières vacances à Center Parcs. Les chambres étaient spacieuses, les lits XXL et le lit à barreaux pour bébé était bien fourni. 

J’aurais pu le mettre avec moi dans ce nouveau lit, sauf que comparé à la maison je n’avais aucune barrière de sécurité. D’autant plus que mes aînés ont pris l’habitude de dormir avec nous par crainte de lieux inconnus lorsque nous voyageons. 

Il n’y avait donc aucune alternative, confortable et rassurante pour nous. C’était décidé, et ce, même s'il fallait que je me réveille 10 fois la nuit, bébé allait dormir dans son lit à barreaux, bien collé à moi. 

Et je vous livre donc mes petites astuces qui ont complètement apaisé mon tout petit pour cette nouvelle étape. 


Lorsque la première nuit est arrivée, j’avais tout bien installé. Son petit matelas douillet, ses peluches apaisantes aux bruits roses (de la marque Whisbear pour nous) et surtout j’avais collé son lit au mien. Il pouvait aisément m’apercevoir si besoin. 

Et cette première nuit a été chaotique, je vous l’avoue ?

Mon petit s’est réveillé 10 fois au moins, en me cherchant, dès qu’il m’apercevait soit il fermait les yeux (ça c’était génial) ou il essayait de m’attraper en pleurs (moins génial)...

Quoi qu’il faisait j’étais déterminée, il m’était impossible de le passer dans le lit, niveau sécurité c’était le néant (lit trop haut, ses frères à côté et aucune barrière) du coup je n’ai pas cédé. C’était dur mais il le fallait.

Il s’est enfin apaisé pour dormir correctement en fin de nuit. Il pouvait donc le faire. 


Le lendemain soir même rituel. Je suis restée sur le lit. À côté du sien, pour qu’il me voit bien au moment où il s’endormait. Je lui prouvais bien que même dans son petit lit, maman était là tout proche de lui. Si proche que nos mains ne se sont pas lâchées une grande partie de la nuit. 

Et miracle, aucun réveil. Un petit réveil « sucette perdue » comme souvent, mais c’est tout !

J’avais enfin réussi à l’apaiser même s'il n’était pas dans le même lit que moi. 

Le reste de notre séjour a été identique. Il a bien dormi dans son lit, j’ai même pu m’éclipser pour profiter de la soirée avec son Papa dans le salon.


Mais de retour à la maison. J’ai eu une grosse appréhension. Notre lit, nos odeurs, nos habitudes étaient là. Je ne savais pas s'il allait aussi bien réagir et être autant coopératif... 

nous l’avons mis dans lit à barreaux, à notre hauteur et collé au mien. 

Peluches apaisantes, petit câlin, maman à vue d’œil.... et ça a marché !

Oui même à la maison, succès complet !

Mon petit s’est endormi sans cododo et depuis plus de 3 semaines il dort paisiblement dans son lit. 


Ça a bien été le bon moment ces vacances. Quelquefois il faut donc un changement radical d’univers pour faire accepter quelque chose à bébé. Et il est possible d’y arriver, sans pression ou stress aucun. 


Bon depuis ces vacances, nos aînés eux... et bien ils dorment avec nous ! 

Ils adorent ce cododo de vacances et veulent le continuer. On leur a promis de leur faire passer un été magique et amusant, cela en fait partie.

On les réinstallera en douceur à la rentrée quand leur nouvelle chambre sera enfin prête !  

C’est comme ça chez la Happy Family :-P


Laetitia Happy Family 

© 2019 Laetitia Happy Family, Tous Droits Réservés.